Le Son Bleu N25 – Les Justes relations

7.00

Parution décembre 2014

Les Justes relations : L’universalité des relations – Les justes relations au SOI – Un défi pour l’humanité.

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

EDITORIAL

La nature nous apparaît souvent comme un tissage de justes relations qui s’harmonisent entre elles. Que ce soit dans le comportement collectif des oiseaux, des insectes sociaux ou des animaux domestiques. Nous l’observons aussi dans les rapports qui s’établissent entre les espèces animales, végétales. Le comportement des prédateurs nous horrifie parfois. Il ne fait cependant que répondre à un instinct de conservation. Ce n’est pas de la cruauté, c’est une nécessité.

Celui qui a inventé la cruauté à l’égard de lui-même ou des espèces animales, c’est l’Homme. C’est lui qui est aussi à la recherche des justes relations qui sont, à différents degrés, la manifestation du second aspect divin d’Amour-Sagesse. A l’échelle individuelle, nous sommes encore loin du compte, une grande partie de l’Humanité étant encore confrontée avec les difficultés de l’émotionnel. Le comportement des Nations est le reflet de celui des individus, il n’y a donc rien d’étonnant au fait de vivre un chaos international d’une telle ampleur.

Les religions de toutes origines ont bien compris tout cela. A l’origine, elles ont tenté de faire passer un message d’Amour que le Christ est venu amplifier : « ne pas faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas pour soi-même ».
Beaucoup d’entre elles, emportées par les tourbillons de l’émotionnel, ont fini par manifester des comportements à l’opposé de leur message originel.

Trois phases permettent de comprendre l’évolution de l’Humanité :

a/ la phase d’Ignorance qui va de l’individualisation (passage du règne animal au règne humain) à la période où l’âme est identifiée à elle-même et qui recouvre, pour chaque individu, de très nombreuses vies. L’être humain, au travers de multiples expériences, tantôt négatives, tantôt positives, construit ainsi sa personnalité, et du meilleur de lui-même, édifie son âme spirituelle. Elle est dominée par la matière (le Feu de la matière). Cette matière (physique, émotionnelle, intellectuelle) issue du précédent système solaire, une différence de vibration considérable avec celle des étincelles divines humaines descendues au contact de l’homme animal. Souffrances, douleurs en résultent, mais aussi cruauté et barbarie. La matière domine. Peu à peu, sous l’influence de l’être spirituel humain, la violence de la matière s’apaise, et l’homme peut développer sa créativité à orientation matérielle et égoïste. Il commence aussi à accumuler des faits sur son environnement physique au travers de la science contemporaine.
Ses relations sont celles de personnalité à personnalité, le plus souvent éphémères, parfois justes. L’aboutissement de ce Feu de la matière est un mental-intellect puissant.

b/ La phase d’Enseignement plus courte quant au nombre de vies. Elle est caractérisée par la présence de l’âme spirituelle de l’humanité sur son propre plan, et représente le Feu solaire ou « Cœur ». Les personnalités individuelles sont encore plus conscientes de cette âme et parfois même entrent en conflit avec elle.
Néanmoins cette âme commence à se manifester dans la partie de l’humanité la plus éclairée. C’est ce que nous vivons aujourd’hui.
Citons quelques exemples :
– La bonne volonté, qui s’exprime par le discernement, le dépassement de l’intérêt personnel
– L’innocuité, qui se caractérise par le fait de ne pas nuire à quoi ou à qui que ce soit
– L’amour de la vérité
– Le sens de la justice
– L’esprit de coopération
– Le sens de la responsabilité personnelle
– Le service du Bien commun.
Ces mots sont porteurs de justes relations

c/ La phase de Sagesse c’est celle qui attend l’humanité dans les temps à venir. Elle apportera le plein épanouissement de l’énergie du « Cœur » (cette « Lumière qui avance » selon Maître DK). Elle regroupera tous ceux qui entreront consciemment dans une quête de l’intériorité (rapport entre la personnalité et l’âme, conscience de groupe, construction du pont de lumière). Mais aussi tous ceux qui, plus ou moins consciemment, développeront une approche intuitionnelle de la réalité (artistes, poètes, étude des mythes… etc.).

Ce sera le plein développement des relations justes entre les hommes, entre les règnes de la nature, entre les Nations. Ce sera une ère de justes relations entre le Cœur (le Feu solaire) et la Raison (le Feu de la matière) comme l’avait déjà pressenti un certain Blaise Pascal au 17° siècle.

Puis encore plus tard, de l’interaction de ces deux Feux, du leur fusion, l’humanité accédera au monde de Raison Pure, le plan christique ou buddhique, le creuset des relations justes.

Informations complémentaires

Format

Broché, eBook