Le Son Bleu N21 – Le sens des autres

7.00

Parution juin 2013

Le sens des autres : le sens des autres et le déploiement de la conscience – nous sommes tous différents – l’autre, c’est aussi la planète.

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

EDITORIAL

C’est une qualité de l’âme. Au même titre que quelques autres qui sont très proches : Amour, Fraternité, Solidarité, Partage, Altérité. En faire l’histoire revient à montrer comment le second aspect divin (Amour – Sagesse) a émergé du chaos des souffrances humaines par degrés qualitatifs d’expression. A l’échelle des vies, l’Homme dans son évolution, passe par trois phases:

  • une phase d’ignorance, très longue, où la conscience de masse domine et où l’âme, encore balbutiante, s’identifie aux matières physique, émotionnelle.
  • une phase d’enseignement où la conscience individuelle prend consistance et où l’âme prend conscience d’elle-même, c’est le temps des conflits âme-personnalité
  • une phase de sagesse où l’âme domine la personnalité et où s’instaure la conscience de groupe.

L’Homme en phase d’ignorance porte déjà en lui une signature spirituelle héritée de l’individualisation (passage de l’Homme – animal au 4ème règne de la nature) et dont il n’est pas conscient. Elle n’en imprime pas moins en lui quelques semences du « sens des autres ». Cela va se manifester par la reconnaissance du groupe tribal qui lui apporte protection, aide matérielle, connaissance de certaines lois de la Nature. Puis l’évolution aidant, vient le temps des relations amicales, des amours, souvent marqué par les tensions du couple amour–haine.

Le « sens des autres » prend son essor avec la notion de responsabilité. Responsabilités familiale, sociale, syndicale, politique, culturelle ouvrent la personnalité à celle des autres, et tissent des relations plus ou moins heureuse en tous sens. Mais tant que l’âme ne tient pas les rênes de la personnalité, il ne faut pas s’attendre à de réels progrès pour l’humanité. E. Krishnamacharya note très justement1 « le socialisme, le communisme, le matérialisme et le spiritualisme sont tous voués à l’échec et mènent à la destruction lorsque dirigés par des personnes qui vivent dans leur non- soi (la personnalité) ».

Le « sens des autres » s’affirme de plus en plus quand il amène des êtres humains à sacrifier leur vie pour que d’autres retrouvent la liberté et puissent vivre en paix. Honneur à tous ceux-là et aux Nations qui sont venues en libérer d’autres. Nous pensons à la guerre 1939 – 1945 et au sacrifice des États-Unis, de l’Angleterre, du Canada. A sa petite échelle ce que fait la France au Mali, aidée de certains états africains, va dans le même sens. On ne peut tolérer, pour le bien de tous, l’extension de ces forces ténébreuses djihadistes (à ne pas confondre avec l’Islam).

Quand l’âme gouverne la personnalité de façon plus ou moins consciente, le « sens des autres » devient une activité spontanée de cette dernière. Cela se traduit par la notion de SERVICE pour l’humanité. « Les lois de Service et de Sacrifice gouvernent entièrement le 2ème aspect divin (Amour – Sagesse) dans toutes ses parties, grandes ou petites ». Imaginons la naissance d’une nouvelle civilisation où chacun aurait cette activité de service pour le bien des autres. Service qui touche non seulement les humains, mais aussi tous les règnes de la nature, que les errances de notre civilisation occidentale nous ont amenés à considérer comme des objets sans âme que l’on peut utiliser selon son bon vouloir. Et pourtant nous sommes faits des règnes de la nature sub-humains (minéral,végétal, animal). Chacun d’eux, au cours de l’évolution, s’est nourri du précédent pour se construire et accomplir les fonctions qui lui sont dévolues.

Nous, quatrième règne humain, sommes faits à partir de chacun d’eux. De plus, dans l’échelle des 7 règnes que reconnaît la Sagesse Immémoriale, le règne humain a une position d’interface entre les règnes supérieurs, sources d’énergie cosmique et les trois règnes subhumains. Quand l’Homme grandit spirituellement, il devient un médiateur pour acheminer ces énergies cosmiques vers ces dernières et ainsi peut-il les aider à grandir et à évoluer.

Le « sens des autres » c’est enfin la conscience de l’Humanité UNE dans toute sa diversité raciale, religieuse, culturelle et en harmonie avec tous les règnes de la nature. Elle est sur cette Terre, l’expression du troisième aspect divin (R3 Intelligence créatrice). Elle est la Mère Matière que vient féconder le Père-Esprit (R1 Volonté Divine) pour que naisse sur cette Terre le Fils Christ (R2 Amour – Sagesse). « L’humanité est l’évolution grâce à laquelle l’aspect du Fils (le Christ Cosmique) s’exprimera le plus parfaitement dans la présente

Informations complémentaires

Format

Broché, eBook