Le Son Bleu N19.20 – Serviteurs du Monde

7.00

Parution décembre 2012

Serviteurs du Monde : être serviteurs du monde – élever le niveau de la conscience humaine – solutions éventuelles pour les temps futurs

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

EDITORIAL

A thème et évènement exceptionnels, numéro du SON BLEU exceptionnel. La qualité et le nombre des articles publiés, plus l’addition d’un tiré à part sur les textes les plus importants publiés par A.A. BAILEY à propos du « Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde », nous amènent à proposer un double numéro (le dernier de l’année 2012, le premier de 2013). Mais pourquoi ce groupe était-il « nouveau » ? Ce n’était pas un groupe formellement constitué et ayant pignon sur rue. Le seul dénominateur commun entre les membres relevait d’une attitude intérieure puissante vis-à-vis des difficultés que traverse l’humanité. En clair, c’est la langue du cœur, au sens profond du terme, et non la seule raison, qui s’exprime dans leur façon de penser et d’agir. Aujourd’hui le caractère de nouveauté a fait place à une présence au monde dont la plupart des membres sont conscients.

Ce numéro 19 – 20 du SON BLEU est important pour deux raisons. Il se veut tout d’abord un hommage au groupe des Serviteurs du Monde dont la Hiérarchie a annoncé l’émergence sur notre planète dans les années 1935-1942 à travers l’œuvre d’Alice BAILEY. La semaine de festivité de ce groupe aura lieu du 21 au 28 décembre au moment de la pleine lune du Capricorne. Ce groupe est directement relié à la 5ème loi1 de l’âme sur son propre plan, la loi de Progrès de groupe dont le symbole est la montagne et la chèvre, et l’énergie de Rayon, le Rayon 7 particulièrement actif en ce début de l’Ere du Verseau. La qualité dominante exprimée par cette loi est l’amour de la synthèse.

Autre motif de satisfaction, ce numéro est en effet l’émanation d’un Intergroupe qui s’est constitué à l’Automne 2011. Il regroupe l’Institut pour une synthèse planétaire à Genève, la Volonté de Bien à Paris et l’Institut Alcor. C’est un premier noyau où, nous l’espérons vivement, viendront s’agréger d’autres groupes dans les années qui viennent. Le « progrès » est dans l’esprit de la loi de l’âme que nous venons d’évoquer, et répond au dessein de notre Logos planétaire. Chaque groupe garde sa spécificité et son objectif. Intergroupe veut dire une nouvelle énergie pour le service et un degré supérieur de la « conscience de groupe ».

Le groupe des Serviteurs du Monde n’a pas d’existence formelle. Ses membres ne se reconnaissent que par leur attitude intérieure à l’égard de l’humanité et de l’expression du divin dans l’Homme. Ils sont présents dans toutes les nations, tous les partis, toutes les religions. Ce groupe est un intermédiaire entre la Hiérarchie des Maîtres autour du Christ, et ce qu’on appelle les hommes de bonne volonté, eux-mêmes en relation avec le reste de l’humanité. La devise de ce groupe « La gloire de l’UN ».

Le groupe des Serviteurs du Monde va jouer un rôle essentiel dans la grande transition que l’humanité est en train de vivre. Métamorphose qui doit nous faire passer d’une civilisation marquée par la séparation, l’individualisme, l’exclusion, la paire d’opposés amour-haine, à une civilisation portée par la fraternité, la solidarité, l’inclusion, l’esprit de synthèse. Dans la civilisation précédente, l’humanité a développé son intelligence créatrice, dans la civilisation qui vient, elle manifestera une intelligence aimante faite de beauté, sous l’impulsion du Rayon 5 (porté par le Verseau), du Rayon 7 et du Rayon 4, (à venir à partir de 2025).

En tant qu’initiateur de la nouvelle ère, ce groupe souhaite voir émerger une troisième voie sur le plan politique, libre de toute haine. Il sera l’interprète des justes relations humaines, de l’unité fondamentale de l’humanité, de la fraternité pratique, de l’innocuité, cette qualité qui vise à n’admettre, pour soi et pour les autres, que des pensées, des paroles constructives et positives. L’effort du groupe doit être voué à l’allègement du fardeau de l’humanité et la fonction principale du groupe est la matérialisation des « idées » issues des plans spirituels.

La note dominante de ce numéro du SON BLEU est celle de la VIE et de toutes les formes de CONSCIENCE qui accompagnent sa manifestation. Nous percevons la VIE dans tout ce qui nous entoure, dans les formes les plus subtiles que nous éprouvons intérieurement. Mais nous avons beaucoup plus de difficulté à saisir la VIE derrière toute chose, cette VIE qui nous dit « Ayant imprégné chaque chose d’un fragment de moi-même, moi je demeure ».

Soulignons la vitalité des textes que nous apportent les autres groupes. La Volonté de Bien insiste sur la fusion des consciences pour stimuler la créativité. Il faut que les individus s’oublient pour que les consciences fusionnent, alors le monde se découvre dans un regard partagé ! Ainsi le groupe fusionné peut parvenir à la pulsation de VIE en soi. Il y a des conditions pour prendre part au déversement de la VIE. Il faut une pensée ouverte et créatrice, il faut aimer le monde, il faut de la persévérance, il faut le courage d’aller vers le centre de l’Etre.

L’Institut pour une Synthèse Planétaire fait le point sur la notion de bien commun et leur gestion par une communauté d’individus. Sont biens communs tout ce qui vient de la nature : la terre, l’eau, l’air, les plantes, les animaux… Biens communs tout ce qui vient de la culture : les langues, la philosophie, le jazz … Biens communs enfin les lieux de vie. La civilisation de la séparation a engendré des gestions privées, la civilisation du futur mettra en place une gestion commune au bénéfice de tous. « L’idée de la Communauté et du Bien Commun est le premier signe de l’élargissement de la conscience. »

 

Informations complémentaires

Format

Broché, eBook